En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.
 

Présentation de l'Atelier Réversible



Restauratrice diplômée d’état depuis 2000, Marina Weissman intervient en conservation-restauration de tableaux sur bois et sur toile, anciens et modernes.
 
Elle s’engage d’abord pendant près d’un an et demi dans l’ONG « Restaurateurs Sans Frontières » où elle a la chance de travailler sur des patrimoines très différents, des Caraïbes à l’Asie. Jusqu’en 2001, elle est sollicitée pour faire partie d’un groupe d’étude destiné à établir le cahier des charges pour la création d’écoles de restauration du patrimoine en Europe. La même année, elle décide de rester en France où elle crée à Avignon l’ « Atelier Reversible ».
Ses débuts la conduisent à travailler essentiellement en sous-traitance auprès de restaurateurs travaillant pour les Musées et les Monuments historiques.
Cette expérience lui permet de restaurer des œuvres de grande qualité et de favoriser le travail en équipe.
Depuis 2003, Marina Weissman travaille essentiellement en collaboration avec de nombreux restaurateurs pour les travaux de grande envergure (musées et monuments historiques).
Sa clientèle est essentiellement institutionnelle : elle travaille aussi bien sur des œuvres appartenant aux collections des Musées de France que sur des œuvres appartenant aux Monuments Historiques ou à des collections particulières.
Accueillie régulièrement au sein du CICRP (Centre Interdisciplinaire de Conservation et Restauration du Patrimoine) situé à Marseille, Marina Weissman peut en particulier, travailler sur de grands et très grands formats. Elle traite aussi bien les supports toile des œuvres que leur couche picturale. Elle s’associe également à Gilles Tournillon, spécialiste des supports bois de peintures.
Le travail en équipe est pour elle un réel avantage car il lui permet non seulement de traiter des œuvres de grande ampleur, mais aussi d’échanger ses points de vues tant sur les traitements que sur les mises en œuvres.